Dans les années 80 je portais des Tee-shirts de mes groupes préférés (AC/DC, Stranglers, ...). Dans les années 90 j'ai acheté quelques T-shirts à motif tribal pour aller en Rave party, puis des T-shirts graphiques des premières marques de streetwear/urbanwear (Triiad, Kulte, Fuct, Stussy...).

Pour trouver des T-shirts sympa à Paris dans les années 90, comme dans les années 80 d'ailleurs, il fallait aller à Londres, ce que j'ai fait régulièrement.

La difficulté pour trouver des T-shirts graphiques et artistiques, à Paris mais aussi sur le web, m'a amené à créer Dadawan.com en 2004 avec une première collection de 16 modèles.

Au début je n'étais pas un vrai collectionneur de T-shirts, mais maintenant en 2011 j'en ai probablement 300 dans mon armoire.

Chaque T-shirt a son histoire.

Je n'ai jamais acheté un T-shirt par effet de mode mais uniquement en rapport avec le graphisme, l'illustrateur ou l'événement lié au T-shirt. Je peux donc raconté l'histoire de chaque T-shirt voire de chaque illustrateur.

Voici quelques histoires de T-shirts et de créateurs.

Dadawan tee-shirt stories
T-shirt Dragon par TRIIAD

La marque streetwear française annonce un style fort et nouveau dans les années 90. Cet univers mélangeant graffiti et symboles asiatiques a toujours été très reconnaissable et avait un côté cool West Coast qui sera copié ensuite par les autres marques. La qualité de l'impression était nouvelle également avec la reproduction de motifs plus élaborés qu'un simple logo de marque.

Dadawan tee-shirt stories
Wear is your mind? by Bishop

C'est en parcourant des portfolios de graphistes que je tombe sur ce motif. Inspiré par le morceau des Pixies "Where is my mind?", mais avec une signification supplémentaire.
Je contacte le graphiste pour lui acheter l'illustration; le t-shirt sera imprimé à 50 exemplaires.
Outre le travail graphique et de typo manuelle, Le jeu de mot renvoit à l'expression populaire "l'habit ne fait pas le moine": L'apparence peut être fausse, elle peut tromper les gens. D'un autre côté s'habiller avec style peut montrer une envie de plaire, une envie de belles choses et souhaiter le faire partager, bien s'habiller c'est s'estimer. Le vêtement est un outil de communication. Porter un T-shirt graphique est un message, le reflet de sa pensée, de son état d'esprit, ou de ses goûts culturels.

Dadawan tee-shirt stories
Flying Ants + Flying Fortress by LVL et Flying Fortress

La rencontre du collectif de graphistes nantais LVL et du roi du graffiti et toy designer allemand Flying Fortress.
ça ne parlera pas à tout le monde, c'est en effet un peu pointu comme univers. Le style est bien dans l'époque mais surtout le support T-shirt a permis de se faire rencontrer ces artistes.
De nombreuses collaborations ont commencé par un T-shirt ou une illustration pour un magazine, et ont donné lieu ensuite à des expositions.
Le T-shirt a cette faculté de pouvoir réunir facilement des univers variés, et en co-produisant ce t-shirt j'ai joué en quelque sorte le rôle du "passeur culturel".

Dadawan tee-shirt stories
T-shirt design by RUN pour Bshit.org

L'illustrateur RUN aka Run777 est l'auteur des bandes dessinées Mutafukaz parues chez Ankama.
Ce T-shirt a été réalisé en 2005 pour le projet BSHIT.org mené par l'excellent graphiste Superdeux.
La particularité du t-shirt c'est qu'il est recto et verso avec une encre fluo qui donne un aspect très punchy à l'illustration. Imprimé à 50 exemplaires uniquement, une mini série qui en fait un T-shirt collector.

Dadawan tee-shirt stories
T-shirt "Araki" by EastEric

1 an après la création du site Dadawan j'ai commencé à vendre quelques T-shirts de créateurs indépendants. EastEric a été le premier. J'ai trouvé ces T-shirts intéressants d'un point de vue graphique, mais aussi d'un point de vue technique puisque EastEric réalise lui-même l'impression de ces T-shirts.
Néanmoins le T-shirt présenté ici est une production Dadawan. J'ai demandé à EastEric de me réaliser une illustration exclusive afin de produire un T-shirt, il me dit qu'il a une illustration sans nom en stock depuis longtemps mais qu'il n'a jamais pu l'imprimer car elle nécessite un traitement de trame photo et que ce n'est pas sa spécialité.
Je décide donc de faire la production du T-shirt que j'ai nommé "Araki" car l'illustration me fait pensé aux photos de bondages de Nobuyoshi Araki. EastEric était très content du résultat. J'ai continué à distribuer ses T-shirts pendant de nombreuses années.
Profitez en pour découvrir cet artiste hors norme http://www.easteric.net